Τρίτη, 13 Σεπτεμβρίου 2016

Un hommage à la Turquie. Eneken Revue Culturelle


Le nouveau numéro de la revue ΕΝΕΚΕΝ qui vient d’être publiée est un hommage à la Turquie. Vingt-deux auteurs et artistes photographes composent un tableau stupéfiant de notre pays voisin. Un regard de profundis vers le pays et la société qui nous est si proche et familière que parfois elle semble lointaine et différente. L’hommage a pu être réalisé grâce à l’émouvant engagement de tous les contributeurs et représente un cadeau aussi bien aux citoyens du pays voisin, éprouvés par la tempête des événements récents, qu’à nos concitoyens et démocrates et sensibilisés qui prennent conscience que ce qui arrive au pays voisin nous concerne directement. Nous y reviendrons avec plus de détails, cependant, nous ressentons le besoin de remercier tout particulièrement les traducteurs qui a fait preuve d’un dévouement impressionnant et d’un labeur exemplaire face à ce projet de traduction. Nous remercions spécialement donc : MYRTO FITZIOU, KALLIOPI PAPADAKI, KATERINA SPYROPOULOU, ANASTASIA GIANNAKOPOULOU, MARIA PAPADOPOULOU, MARIANTHIE PASCHOU, XANTHIPI KOUTOUFI, EVGENIA GRAMMATIKOPOULOU pour leur contribution si importante aux lecteurs d’ENEKEN, en Grèce et à l’étranger.
   Cette édition spéciale est illustrée d’œuvres des photographes majeurs de la Turquie : ARΙF EMRAH ORAK, DESISLAVA ŞENAY MARTINOVA, ELÇΙN ACUN, MERT ÇAĞIL TÜRKAY, KENAN ÖZCAN, MURAT HAN ER, SEÇKΙN TERCAN, DERYA KILIÇ que nous remercions tout particulièrement, ainsi que le commissaire de l’hommage photographique, Thanasis Raptis, photographe et Président du Centre Photographique de Thessalonique. L’édition comprend également la composition poétique bilingue de la militante et intellectuelle d’origine turque Arzu TOKER « Les filles du balcon ou J’ai l’honneur madame ! » - « Die Balkonmädchen oder Habe die Ehre, Madame! » traduite par l’éditrice et auteure Niki Eideneir. Niki Eideneier est née à Kilkis, a fait des études de Lettres à l’Université Aristote de Thessalonique, des études de master à Munich auprès du professeur Η. G. Beck, au département de Lettres Byzantines et Grecques modernes. Elle a travaillé au programme grec de la Radiophonie bavaroise pour les Grecs de la République fédérale d’Allemagne. Elle a été chargée, en tant que lectrice déléguée, l’enseignement de la langue et la littérature néo-hellénique à l’Université de Francfort. Avec l’aide de son époux, Hans Eideneier, professeur de Byzantinologie et de littérature grecque moderne à l’Université de Hambourg et actuellement professeur émérite, elle a créé en 1982 la maison d’édition « Romiosyni » pour la promotion de la littérature grecque moderne en milieu germanophone. Eideneier a déjà traduit en grec des œuvres de la littérature allemande contemporaine et de la littérature grecque contemporaine en allemand. Elle collabore régulièrement avec la revue ΕΝΕΚΕΝ.
    Des remerciements tout particuliers aux amis ΥÏĞIT BENER et RAGIP DURAN, parmi les personnalités intellectuelles les plus importantes de la Turquie moderne, dont l’œuvre et la vie constituent un hymne aux valeurs de la nature humaine, de l’amitié et de la solidarité. Enfin, des remerciements à madame Selda Arkan dont l’esprit, la politesse, le courage et la bonté sont un guide de vie.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου